Les voleurs de feu et la crise du photyovoltaïque

La réalisatrice Brigitte Chevet a réalisé un documentaire nommé « les voleurs de feu », qui décortique la dernière crise du solaire photovoltaïque depuis fin 2010 et la mise en place de 3 mois de moratoire par le gouvernement français de l’époque.

Partout dans le monde, l’énergie solaire se développe de manière spectaculaire… Sauf en France où la filière photovoltaïque a perdu la moitié de ses emplois depuis 2011.

Que s’est-il passé alors que dans les années 70, la recherche photovoltaïque française était l’une des plus performantes au monde ? Qui a peur du développement de l’énergie solaire en France ?

La réalisatrice Brigitte Chevet, mène l’enquête… Cliquer sur ce lien pour voir ce documentaire

Salon sur les ENR à Montpellier : ENERGAIA

Le Forum EnerGaïa est organisé  au Parc des Expositions de Montpellier les 14 et 15 décembre 2016. Une dixième édition qui se présente sous les meilleurs auspices avec d’ores et déjà +50% d’entreprises exposantes par rapport à l’an passé, soit 80 entreprises, et près de 4000 visiteurs professionnels, experts, élus et décideurs attendus.

Un programme complet de conférences- Mercredi 14 et jeudi 15 décembre

  • Conférence plénière d’ouverture – Mercredi 14 décembre à 9h30
  • Atelier participatif en processus « Café du monde » : Comment monter un projet éolien d’intérêt territorial ? – Mercredi 14 décembre de 11h à 12h30
  • Les 1ères Assises régionales de l’énergie – Mercredi 14 décembre de 14h à 17h
  • Conférence sur l’éolien offshore flottant : la naissance d’une filière – Jeudi 15 décembre de 9h à 13h
  • 1ères rencontres régionales des projets citoyens d’énergie renouvelable en Occitanie – Jeudi 15 décembre de 14h à 16h
  • Atelier construction bois et performances – Réhabiliter et agrandir des bâtiments : les solutions bois – Jeudi 15 décembre de 10h à 12h
  • Rencontres Flash’Energy – Mercredi 14 et jeudi 15 décembre
  • Le Forum EnerGaïa est avant tout un rendez-vous business pour les professionnels de la filière des EnR. La CCI LR organise ainsi des rencontres Flash’Energy, mini-conférences animées par des chefs d’entreprises de sociétés innovantes.
  • Explor’Camp photovoltaïque – Jeudi 15 décembre de 10h30 à 13h
    EnerGaïa propose un Explor’Camp sur les nouveaux modèles d’affaires du photovoltaïque pour le secteur professionnel. Cet ExplorCamp proposera une dizaine de tables d’exploration. À chaque table, un intervenant présentera un modèle d’affaires développé par son entreprise durant des sessions de 30 minutes, permettant ainsi aux conférenciers de construire leur parcours d’exploration.Soirée Grand Public – Projection-débat autour du film « Qu’est-ce qu’on attend? » de Marie-Monique Robin – Mercredi 14 décembre à 19h
    La transition énergétique représente-t-elle une contrainte ou un avenir enviable ? Depuis 2009, la petite ville alsacienne d’Ungersheim a entrepris sa transition, qui n’englobe pas seulement l’énergie mais tous les aspects de la vie quotidienne : alimentation, transport, travail, démocratie, monnaie locale, etc. La célèbre documentariste Marie-Monique Robin nous fait vivre toute une année avec les habitants de la commune d’Ungersheim et rend ainsi palpable les multiples bienfaits de la transition. Soirée en présence de la réalisatrice et du maire d’Ungersheim.

    Remise des Trophées EnerGaïa – Mercredi 14 décembre à 17h30
    Organisés à l’initiative de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée avec le concours de Transferts, Madeeli et Sud de France Développement, les Trophées EnerGaïa récompensent deux entreprises dans les catégories « Innovation » et « Export ».

Un cadre de soutien aux énergies renouvelables

Ségolène Royal a publié au Journal officiel trois décrets qui instaurent un nouveau mécanisme de soutien aux énergies renouvelables et permettent à de nouvelles entreprises de devenir les acheteurs de l’électricité produite dans le cadre de l’obligation d’achat. Pour faciliter et favoriser leur développement, l’article 104 de la loi instaure un nouveau dispositif de soutien pour les énergies renouvelables électriques : le complément de rémunération.

Le complément de rémunération est une prime versée à un producteur d’énergie renouvelable en complément de la vente, sur le marché, de l’électricité qu’il a produite. Cette prime est proportionnelle à l’énergie produite et calculée comme la différence entre un tarif de référence, assimilable au tarif d’achat actuel, et un prix de marché de référence. Cette prime doit permettre aux producteurs bénéficiaires d’accéder à un niveau de rémunération permettant de couvrir les coûts de leur installation ; tout en assurant une rentabilité normale des projets.

« Business Dialogue » : Ségolène Royal convie les entreprises à définir les orientations pour appliquer la COP21

Trois jours après avoir reçu les ministres européens de l’Environnement, Ségolène Royal a réuni lundi 15 février les principaux chefs d’entreprises du « Business Dialogue » avec Gérard Mestrallet, Président-directeur général d’Engie. L’objectif est de définir un plan d’actions pour 2016 et concrétiser les engagements de la Conférence de Paris dans les secteurs stratégiques de la croissance verte.

Le succès de la COP21 a montré une véritable prise de conscience du monde économique : plus d’un tiers des 200 plus grandes entreprises se sont engagées à travers l’Agenda des Solutions. Les 70 initiatives annoncées à cette occasion représentent plusieurs centaines de milliards de dollars qui peuvent être réorientés vers les marchés de l’économie bas-carbone.

En cette année de présidence française de la COP21, Ségolène Royal souhaite amplifier cette dynamique en agissant dans 3 domaines prioritaires :

• Investissements pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique ;
• Accès à l’énergie ;
• Prix du carbone et financement de la lutte contre le dérèglement climatique.

En réunissant les chefs d’entreprises qui agissent concrètement dans leur stratégie de production et d’investissement, la ministre a rappelé les grandes orientations pour appliquer l’Accord de Paris :

• Participer à la promotion et la mise en œuvre des coalitions internationales de l’Agenda des Solutions ;
• Prendre des décisions structurelles comme la fixation d’un prix du carbone interne, le reporting climat de leurs actifs, et des engagements chiffrés de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre ;
• Encourager l’exemplarité des entreprises pour créer un effet d’entrainement.

Pour accompagner les acteurs économiques dans ce mouvement, la ministre a présenté trois propositions pour le premier semestre 2016. Chaque entreprise sera chargée d’élaborer d’une « contribution » pour le climat, à l’image de ce qui a été réalisé par les Etats avec les INDC. Cette initiative comprendra un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre, un plan d’actions pour y parvenir, une stratégie R&D bas carbone et un dispositif de suivi et d’évaluation. Ces plans d’actions seront compilés dans un « registre public » consultable par tous les acteurs économiques. La ministre s’engage à communiquer régulièrement sur les actions proposées pour mesurer la progression de la mobilisation et partager les meilleurs pratiques.

Les grandes entreprises françaises accompagneront le gouvernement dans la présidence de la COP pendant un an à l’image d’Engie, qui a créé le collectif Terrawatt pour accompagner l’Alliance solaire, ou de Michelin, qui s’engage pour le développement du véhicule électrique. Ségolène Royal souhaite que « ces entreprises deviennent les ambassadrices des engagements de la COP21, à condition qu’elles soient elles-mêmes exemplaires dans les filières de la croissance verte ».